Blog

Il fait de plus en plus parler de lui en France. Le cannabigérol ou CBG gagne à être connu à l’instar du cannabidiol CBD. Cet article vous explique pourquoi cette molécule semble prometteuse sur le blog Flora CBD.

LE CANNABIGÉROL – CBG

Posté le 9 août 2020 par Cédric Cc.

_____________________

CBG

Le CBG (Cannabigérol) est à l’origine de la création de tous les cannabinoïdes. Les plus connus sont le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC), mais les avantages potentiels du CBG ont récemment suscité un intérêt accru. En effet il fournit d’énormes résultats thérapeutiques. Le CBG peut être utile dans le traitement des conditions physiques et psychologiques.

Le CBD et le CBG sont tous deux des cannabinoïdes non psychotropes. Ce qui signifie qu’ils ne font pas planer. Ils interagissent également tous les deux avec les mêmes récepteurs dans le corps.

Cependant, le CBG semble avoir des fonctions et des avantages pour la santé différents de ceux du CBD. Le CBD et le CBG dérivent tous deux de l’acide cannabigérolique. Mais bien qu’ils présentent de nombreuses similitudes, ce sont aussi des cannabinoïdes très différents.

En commençant par certaines des similitudes, le CBD et le CBG agissent sur le système endocannabinoïde et partagent un large éventail d’avantages potentiels. Et ils ont tous deux participé à l’ effet d’entourage, amplifiant l’effet thérapeutique de chacun d’eux lorsqu’ils sont administrés ensemble.

Un avantage du CBG par rapport au CBD est la façon dont il interagit avec le système endocannabinoïde. Alors que la capacité du CBD à interagir directement avec les récepteurs cannabinoïdes du cerveau est limitée, le CBG se lie directement aux récepteurs CB1 et CB2 et fournit des effets plus directs sur le système.

En dehors de leurs propriétés organiques, le CBG est beaucoup plus difficile à extraire et à produire que le CBD. En raison de la rareté du CBG dans la plante de cannabis, sa production est un processus beaucoup plus cher et souvent plus délicat. La plupart des entreprises choisissent de se concentrer sur l’ extraction de l’ isolat de CBD , ce qui rend les produits CBG relativement rares et beaucoup plus chers.

bien-être

Alors quels sont les principaux avantages pour la santé du cannabigérol CBG?

Une étude de 2018 (1) a étudié les propriétés de liaison du CBG aux récepteurs cannabinoïdes CB1 (CB1R) et CB2 (CB2R) et a rapporté que le CBG «peut exercer des actions bénéfiques avec un potentiel thérapeutique».

Le CBG se montre actif dans de nombreux systèmes physiologiques pour gérer une multitude de problèmes de santé :

  • Le CBG est un puissant antimicrobien et antibactérien.

    Une étude menée en 2008 (2) a découvert que le CBG peut tuer les bactéries, en particulier le Staphylococcus aureus (SARM) résistant à la méthicilline – un type d’antibiotique.

  • Ce cannabinoïde est également un puissant neuroprotecteur.

    Il peut aider à protéger le cerveau et le système nerveux du stress oxydatif et de l’inflammation. Il agir comme antioxydant. La recherche montre que le CBG peut aider à améliorer les déficits moteurs et à préserver les neurones dans les maladies neurodégénératives. Un exemple serait la maladie de Huntington. (3)

  • Le CBG peut aider à réguler les troubles anxieux et la dépression et à lutter contre le stress et l’insomnie.

    Il agit comme un inhibiteur de la recapture du GABA, un neurotransmetteur peut produire un effet calmant. Il bloque la recapture de l’anandamide (la molécule naturelle du bonheur), le rendant plus disponible dans le corps.

  • Le CBG a la capacité potentielle de lutter contre le cancer.

    La marijuana médicale a longtemps été utilisée pour aider au traitement du cancer, mais des études contemporaines commencent à démontrer que le CBG pourrait également jouer un rôle essentiel dans le processus.

    Des études montrent que le CBG inhibe l’apoptose dans les cellules cancéreuses, neutralisant l’inflammation ainsi que le stress oxydatif dans le corps.

Effets du CBG sur le SCI

Une étude 2014 (4) a examiné le cancer du côlon chez le rat et a conclu que le CBG pourrait réduire la croissance des cellules cancéreuses et d’autres tumeurs. Cette caractéristique signifie que le CBG peut arrêter la croissance du cancer, ce qui permettrait aux médecins d’éliminer les tumeurs sans avoir à se soucier de la métastase du cancer.

Cela a été corroboré par une autre étude menée en 2016, et bien d’autres après.

  • Le CBG peut potentiellement aider dans le traitement du syndrome du côlon irritable (SCI).

En 2013, Borrelli et al. a étudié l’application de CBG dans le traitement du SCI et a trouvé une amélioration significative chez les sujets (souris). (5) (9)

  • Certaines études ont montré que le CBG pourrait être efficace pour aider au traitement de l’eczéma ou du psoriasis.

  • Il peut aider les patients souffrant de spasmes de la vessie.

Autres effets du CBG prouvés par des études

Certains cannabinoïdes semblent affecter les contractions de la vessie. Une étude 2015 (6) a examiné comment cinq cannabinoïdes différents affectent la vessie, et il a conclu que le CBG était le plus prometteur pour traiter les dysfonctionnements de la vessie.

  • Il participe à aider les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA).

    Une étude de 2019 (7) traitait des patients atteints de TSA avec une dose d’huile de cannabis contenant du CBG a révélé que 30,1% des patients ont signalé une «amélioration significative» des symptômes.

  • Le CBG semble traiter efficacement le glaucome.

    Les yeux ont de nombreux récepteurs cannabinoïdes qui permettent au CBG de se connecter et d’agir dessus.

    Une étude publiée en 2008 (8) suggère que le CBG pourrait être efficace dans le traitement du glaucome car il réduit la pression intraoculaire.

    L’un des premiers articles à étudier le CBG par rapport à d’autres cannabinoïdes (1984) a observé que le THC, le CBD et le CBG avaient un effet positif sur la tension intraoculaire. Mais contrairement au CBD et au THC, le CBG n’a pas provoqué d’érythème conjonctival ni d’hyperémie, ce qui en fait un traitement préférable.

  • Le CBG peut également stimuler votre appétit, comme l’ont découvert les scientifiques en 2016. Bien que le nombre de repas puisse augmenter, les chercheurs ont observé qu’il n’y avait pas d’effets secondaires. Cela pourrait fonctionner comme une thérapie pour des maladies telles que l’anorexie.

  • Le CBG peut améliorer la croissance osseuse.

Des études récentes ont montré que le CBG est très bénéfique pour améliorer la croissance des os . En outre, pour les personnes souffrant de fractures osseuses, il est avantageux d’utiliser l’huile de CBG pour aider la blessure à guérir plus rapidement.

  • Les propriétés analgésiques du CBG sont également suffisamment importantes pour qu’un brevet ait été déposé « sur des compositions de soins bucco-dentaires comprenant des cannabinoïdes, y compris du cannabidiol (CBD) et / ou du cannabigérol (CBG)» par AXIM Biotechnologies, Inc.

Comment fonctionnent les cannabinoïdes?

Les cannabinoïdes sont des composés organiques que l’on trouve dans le chanvre, dans différents pourcentages dans différentes souches; le cannabidiol (CBD) et le delta -9-tétrahydrocannabinol (THC) étant les prédominants dans les souches naturelles. 

Cependant, les chercheurs sont maintenant en mesure de développer des souches qui sont dominées par tout cannabinoïde de leur choix. Les cannabinoïdes sont divisés en plusieurs classes différentes. 

  • Cannabicyclol (CBL)

  • Cannabielsoin (CBE)

  • Cannabitriol (CBT)

  • Cannabigérols (CBG)

  • Cannabinol (CBN)

  • Cannabichromènes (CBC)

  • Tétrahydrocannabinol (THC) 

  • Cannabinodiol (CBDL) et

  • Cannabitriol (CBT)

  • Cannabidiol (CBD)

Les cannabinoïdes sont généralement classés en fonction de leur psycho-activité. Alors que le CBD, le CBG et le CBC sont non psychoactifs, le THC, le CBN, le CBDL et le CBT ont divers degrés de psycho-activité. Les cannabinoïdes peuvent changer d’une forme à une autre en raison de l’exposition à l’oxygène ou à d’autres éléments. 

Le tétrahydrocannabinol (THC), par exemple, lorsqu’il est exposé à l’oxygène, réagit avec lui pour former du cannabinol (CBN). Le CBN n’est pas seulement non psychoactif, mais il neutralise les effets psychoactifs du THC.

La recherche sur les effets des cannabinoïdes sur le corps ne fait que commencer, la plupart des efforts ayant été investis dans le CBD et le THC

Alors que la recherche sur ces cannabinoïdes est en cours, les chercheurs conviennent que leur effet sur le corps est généralement positif. L’impact positif de différents cannabinoïdes est la raison pour laquelle les extraits de chanvre à spectre complet sont préférés aux isolats.

Lorsque les cannabinoïdes et d’autres composés présents dans le chanvre sont utilisés ensemble, ils produisent ce que l’on appelle l’effet d’entourage, qui renforce les effets positifs du cannabinoïde dominant dans le produit.     

Cliquez ici pour lire l’article: Comprendre le système endocannabinoïde.

Tous les cannabinoïdes sont à l’état acide non actif dans la plante de cannabis brut.

Ce n’est qu’après le processus de décarboxylation, dans lequel les composés acides sont exposés à des températures élevées ou à des rayons UV, que ces cannabinoïdes se transforment en leurs formes actives non acides.

La plante de cannabis produit du CBGA – le «A» signifie acide, ce qui signifie que le CBGA est la forme acide du cannabigérol.

Pendant la durée de vie de la plante, des enzymes naturelles (appelées synthases ) transforment le CBGA en THCA, CBDA et CBCA. Ceux-ci, à leur tour, sont transformés en THC, CBD et CBC par le processus de décarboxylation. Les petites quantités de CBGA qui restent sur la plante après la formation des autres cannabinoïdes, sont à leur tour décarboxylées et transformées en CBG.

Ce qui est important ici, c’est que presque tous les CBGA se transforment en THCA et CBDA au début du processus. Cela signifie que la quantité de CBGA laissée pour la formation de CBG est très faible, ce qui explique également les faibles rendements. Par rapport au THC et au CBD, les rendements en CBG sont souvent 10, voire 20 fois inférieurs. Pour cette raison, une façon d’obtenir un extrait riche en CBG est de récolter la plante beaucoup plus tôt dans son cycle, et avant que le CBGA ne forme les précurseurs acides du CBD et du THC. Dans ce cas, le THC et le CBD sont sacrifiés afin de maximiser la quantité de CBG produite. Une autre façon d’augmenter le rendement en CBG est de croiser des plantes et de les optimiser pour la production de CBG, qui est un processus exigeant et probablement risqué, en particulier compte tenu de la faible demande de produits CBG sur le marché actuellement.

Quels sont les effets secondaires du CBG ou cannabigérol ?

D’après ce que nous savons et les recherches précédentes sur le CBD, le cannabigérol semble être très facilement toléré. Il a une très faible toxicité et aucun effet secondaire significatif n’a été observé tant qu’il est consommé à des doses normales.

Comme toujours, il est conseillé de consulter votre médecin avant d’ajouter du CBG à votre régime, surtout si vous prenez des médicaments prescrits.

Le CBG ne vous fera pas planer. Comme le CBD, le CBG est légèrement psychoactif mais pas psychotrope.

L’avenir semble certainement prometteur pour le CBG.

Bien que ce cannabinoïde n’éclipsera probablement pas le CBD en termes de popularité, le CBG est susceptible de gagner en importance à mesure que de nouvelles recherches seront publiées.

lectus Donec ante. odio ultricies tempus ut