Livraison offerte à partir de 40€ d'achat

Comment est utilisé le CBD aux États Unis?

Nous entendons beaucoup parler de CBD ces derniers temps en Europe, mais cette substance qui parait comme avoir de nombreuses propriétés est légale depuis quelques années dans de nombreux états. Cet article sur l'utilisation du CBD aux États Unis met en lumière certaines avancées dans le domaine.

Depuis quelques années, l'huile de cannabidiol (CBD) semble être partout. Les gens en font des infusions pour la nuit, le prennent en gélules ou en cigarettes électroniques, annonçant qu'il soulage la dépression, masque la douleur chronique, et les aide à dormir plus profondément. Et bien que l'huile de CBD soit souvent dérivée de plantes de marijuana, elle ne fait aucun effet psycho actif, comprenez ici qu'elle ne défonce pas.

Flora CBD weed

Mais qu'est-ce que l'huile de CBD, exactement? L'huile de CBD est typiquement extraite de résine sur les bourgeons et les fleurs de cannabis (marijuana). Il peut également être extrait du chanvre, qui est une forme industrielle et fibreuse du cannabis qui a de petits bourgeons et une substance (tétrahydrocannabinol, ou THC) avec une concentration de 0,3% ou moins (le THC est le composé chimique qui est responsable des effets euphorisants ou psychoactifs). Il est généralement dilué avec un autre type d'huile.

Alors, quel est le problème avec l'huile de CBD?
Non, l'huile de CBD ne vous fera pas planer, mais il traine derrière lui une mauvaise réputation : Le cannabis, le shit, la marijuana et plus généralement la drogue. Autant de termes qui véhiculent une image négative dans l'esprit du grand public.

Il y a plus de 80 produits chimiques cannabinoïdes actifs dans la marijuana, et leurs effets sur nous proviennent de leurs interactions avec des récepteurs spécifiques dans notre corps. Le THC est le principal cannabinoïde psychoactif de la plante et il produit une intoxication et une euphorie en interagissant avec les récepteurs CB1 dans le cerveau. L'interaction du CBD avec ces mêmes récepteurs est 100 fois plus faible que celle du THC, et quand il se lie à eux, cela ne modifie pas nos pensées ou nos perceptions de la même manière.

Cela dit, les produits mal étiquetés peuvent avoir des taux significatifs de THC supérieurs à ceux annoncés, de plus, la légalité de l'huile de CBD dépend de l'endroit où vous vivez (en France l"huile ou dérivés CBD sont légaux s'il ne dépasse pas 0,2% de THC)

L'huile de CBD est légale dans les 29 états aux États Unis où la marijuana médicinale et / ou récréative est légale. Dix-sept autres États ont des lois spécifiques à la CDB: Alabama, Géorgie, Indiana, Iowa, Kentucky, Mississippi, Missouri, Caroline du Nord, Oklahoma, Caroline du Sud, Dakota du Sud, Tennessee, Texas, Utah, Virginie, Wisconsin et Wyoming. Chacun de ces états a des restrictions uniques sur les niveaux de THC et les cas d'utilisation (au Missouri, par exemple, il ne peut être utilisé que pour traiter l'épilepsie).
La recherche montre que l'huile de CBD peut effectivement avoir des avantages pour la santé.

La FDA étudie actuellement une demande de médicament pour l'Epidiolex, un produit du CBD de qualité pharmaceutique utilisé dans le traitement des crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut et au syndrome de Dravet, deux maladies rares de l'épilepsie infantile.

De plus, des études animales et des preuves scientifiques suggèrent que l'huile de CBD a un potentiel pour traiter l'anxiété,les troubles dûs à la toxicomanie, la douleur chronique et les maladies du système nerveux central. Deux études cliniques récentes, l'une publiée dans le New England Journal of Medicine et l'autre publiée dans The Lancet, ont démontré qu'elle pouvait être efficace pour réduire certains types de crises.

Flora CBD huile cannabis

Cela dit, la recherche sur l'huile de CBD sur des sujets humains n'est pas approfondie. Aux États-Unis, le cannabidiol est classé comme un médicament de l'annexe 1, et le gouvernement exige une recherche approfondie de la part des chercheurs avant toute mise sur le marché.

Une étude publiée l'an dernier dans le JAMA a révélé que plus des deux tiers des produits CBD vendus en ligne contenaient des concentrations plus élevées ou plus faibles de la substance que leurs étiquettes indiquées et que certains d'entre eux contenaient des niveaux significatifs de THC.

«La sécurité et la fiabilité des produits CBD actuellement disponibles dépendent  des États où ils sont produits», explique Timothy E. Welty, professeur et président du département des sciences cliniques du Collège de pharmacie et des sciences de la santé de la Drake Université de l'Iowa et co-auteur d'un article de revue et d'opinion sur le CBD dans les problèmes d'épilepsie.

"Certains états, comme le Minnesota ou l'Iowa, ont une production de CBD régulée par l'état", explique Welty. "Dans ces états, les produits sont testés pour la pureté, le contenu et la résistance, donc il y a une certaine fiabilité. Dans d'autres états où la production n'est pas réglementée, il n'y a aucun moyen de savoir avec certitude ce que contiennent les produits CBD. Des études ont montré que ces produits peuvent contenir des impuretés, des pesticides, des champignons, ou pas la quantité de CBD qui est sur l'étiquette.


L'année dernière, un rapport préliminaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que «aucun problème de santé publique ... n'a été associé à l'utilisation de CBD pur» et n'a pas montré de potentiel de dépendance ou d'abus.

 fleurs CBD Flora tete

Vous l'aurez compris, les États Unis ont ouvert le marché du CBD il y a quelques années et ont un temps d'avance sur les pays Européens à ce sujet et ont donc la capacité de prendre du recul sur ce produit.

Il apparait comme important de se renseigner sur la provenance des produits, les taux de THC et CBD ainsi que le mode de culture adopté, le chanvre étant une plante aux multiples propriétés mais qui est aussi largement utilisé pour la phytoremédiation, car à sa forte capacité d'absortion, nous recommandons donc le CBD issu de chanvre d'origine 100% naturelle, voire bio.

 

Inspiré de l'article de Lauren Oster sur le site Prevention.com


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés